Les Flèches d'Argent n'avaient pas été battues à Monza depuis le début de l'ère des moteurs V6 turbo hybrides en 2014. En effet, son coéquipier Valtteri Bottas, qui a réussi son départ et roule en tête en résistant à ses attaques dans les premières boucles, s'arrête le premier au stand, au seizième tour, ce qui permet au Britannique de passer devant. Alors que Vettel gère parfaitement chaque relance, la bataille pour les places d'honneur donne lieu à de nombreux dépassements dans le peloton. ». Charles Leclerc s'impose devant Hamilton et Bottas qui monte sur son quarantième podium ; Vettel marque le point supplémentaire accordé à l'auteur du meilleur tour. Privé d'aspiration, il ne peut réaliser que le quatrième temps alors que son coéquipier, aspiré par un concurrent, se place en haut de la feuille des temps. La sixième place se joue entre Pierre Gasly (77 points), Carlos Sainz (76 points) et Alexander Albon (74 points) ; suivent Sergio Pérez (43 points), Daniel Ricciardo (38 points), Lando Norris et Nico Hülkenberg, tous deux à 35 points. Leclerc, troisième avec 215 points, dépasse Verstappen (212 points) ; Vettel est toujours cinquième, avec 194 points. McLaren quatrième (140 points) est désormais hors d'atteinte de Renault (91 points) alors que Toro Rosso (83 points) remonte au sixième rang et distance Racing Point (67 points). Un pilotage solide et un coup de pouce stratégique de son écurie permettent à Sebastian Vettel d'obtenir la cinquante-troisième victoire de sa carrière mais surtout sa première de l'année, après 392 jours sans succès depuis son arrivée en tête du Grand Prix de Belgique 2018. il établit par ailleurs un record de cinq victoires depuis 2011 sur le circuit de Marina Bay. Mercedes Grand Prix augmente son avance en tête du championnat des constructeurs avec 87 points et devance Ferrari (43 points), Red Bull (27 points), Alfa Romeo Racing (10 points), McLaren et Haas (8 points), Renault (6 points), Racing Point et Toro Rosso (3 point) ; seul Williams n'a pas encore marqué. Carlos Sainz Jr. termine cinquième, empêchant, pendant près de quarante tours, Pierre Gasly, à plusieurs reprises en mesure d'utiliser son aileron arrière mobile, de le dépasser. Williams n'a toujours pas marqué. Au classement du championnat, Hamilton, avec 284 points, possède toujours une large avance sur Bottas (221 points) tandis que Leclerc (182 points) dépasse Vettel (169 points) et n'est qu'à trois points de la troisième place de Verstappen (185 points). Avec 137 points, Hamilton conserve la première place du championnat devant Bottas (120 points). À la suite d'une pénalité reçue par Carlos Sainz Jr., auteur du neuvième temps, et du fait que Magnussen doive s'élancer de la voie des stands, Verstappen occupe la neuvième position sur la grille, devant Daniil Kvyat. Par Grégory Demoen. Ericsson, qui bénéficiait du soutien des actionnaires, occupera le rôle de troisième pilote et d'ambassadeur de la marque Alfa Romeo. Romain Grosjean, auteur du huitième temps est pénalisé et s'élance de la onzième place. 10-feb-2019 - Bekijk het bord "Max Verstappen" van Wilfred Vijverberg op Pinterest. Champion chez les constructeurs, Mercedes Grand Prix (739 points et neuf doublés) obtient son sixième sacre consécutif ; suivent Ferrari (504 points) et Red Bull Racing (417 points). La pénalité pour changement de boîte de vitesses infligée à Räikkönen après son accident permet à Antonio Giovinazzi de monter en cinquième ligne, derrière Lance Stroll. Une boucle plus tard, Leclerc chausse des gommes dures, un choix qu'il qualifie à postériori, tout comme son patron Mattia Binotto, comme étant « le bon ». Dès leurs premières tentatives en Q3, les jeux sont faits pour les deux premières lignes : Lewis Hamilton obtient sa quatrième pole position de la saison, seul pilote sous les une minute et douze secondes, portant son record à quatre-vingt-sept départ en tête mais c'est seulement la deuxième fois à Hockenheim, onze ans après la dernière sur McLaren. Sebastian Vettel est à huit dixièmes, Max Verstappen à neuf dixièmes et Charles Leclerc à plus d'une seconde. Red Bull Racing suit avec 87 points. Sebastian Vettel (240 points, une victoire et neuf podiums) est cinquième devant Carlos Sainz Jr. (96 points), Pierre Gasly (95 points) et Alexander Albon (92 points) qui ont échangé leurs volants en cours de saison, Daniel Ricciardo (54 points) et Sergio Pérez (52 points). Plus loin, Sergio Pérez termine septième en résistant à Max Verstappen, parti dernier sur la grille, qui s'adjuge quatre points en étant le dernier pilote dans le tour du vainqueur. Alexander Albon suit en troisième position, devant les Ferrari qui se battent pour le gain de la quatrième place. Après un début de saison compliqué, le Français a su redresser la barre et montrer à quel point il pouvait etre rapide. Il n'obtempère pas par la suite quand son stand lui demande de laisser repasser Charles Leclerc et l'opération se passe donc dans les stands, via un undercut : le Monégasque est arrêté au vingt-et-unième tour et Vettel, resté en piste jusqu'à la vingt-sixième boucle, rentre au stand en laissant les commandes à Hamilton et ressort derrière Leclerc. Au championnat du monde, Lewis Hamilton (223 points) devance désormais son coéquipier Valtteri Bottas (184 points) de 39 unités alors que Verstappen (136 points) prend de l'avance sur Vettel (123 points), menacé par Leclerc, cinquième avec 120 points. Chez les constructeurs, Mercedes, avec 173 points en quatre courses devance Ferrari (99 points) et Red Bull Racing (64 points) ; suivent McLaren (18 points), Racing Point (17 points) Alfa Romeo (13 points), Renault (12 points), Haas (8 points) et Toro Rosso (4 points). En 2018, la première séance hivernale avait été très perturbée par des chutes de neige et les monoplaces n'avaient pratiquement pas tourné en quatre jours[28]. » Verstappen se classe quatrième devant Vettel, remonté après son passage au stand pour changer de museau pour prendre dix points ; au sixième rang, Lando Norris marque les premiers points de sa carrière, emmenant Kimi Räikkönen dans son sillage alors que Pierre Gasly marque pour la première fois pour Red Bull, devant le Thaïlandais Alexander Albon qui ouvre lui aussi son compteur. Leclerc, en tête depuis le départ, regagne les stands une boucle plus tard, ce qui débouche sur un undercut parfait, le Monégasque reprenant la piste derrière son coéquipier. En difficultés financières, elle a été rachetée par un consortium d'investisseurs, desquels au premier rang figure le père de Lance Stroll, Lawrence. Le quintuple champion du monde britannique prend un meilleur départ que son coéquipier qui patine légèrement à l'extinction des feux, puis s'échappe, mène la course de bout en bout, n'est jamais inquiété et s'impose pour la deuxième fois consécutive de la saison, entendant à l'arrivée le traditionnel « Get in there Lewis! Pierre Gasly devance Sebastian Vettel, sixième, sur la troisième ligne. Mais Hamilton est ensuite pénalisé pour son dépassement raté sur Albon et rétrograde au septième rang. La compétition, née en 1950, passe un cap le 14 avril 2019 sur le circuit de Shanghai, où est disputé le millième Grand Prix de l'histoire du championnat. Ce dernier est accompagné en deuxième ligne par Max Verstappen, distancé de six dixièmes de seconde par Leclerc, et plus rapide que Valtteri Bottas repoussé en troisième ligne, devant Alexander Albon. Les pilotes des Flèches d'Argent en sont à deux victoires chacun. Dix-huit après ses débuts en Formule 1, Raikkonen fait son grand retour chez Sauber, ou plutôt Alfa Romeo ! Cette défense musclée vaut à Leclerc un avertissement sous forme de drapeau noir et blanc. Comme au Mexique une semaine plus tôt, la course de Hamilton se joue sur un seul arrêt, au vingt-quatrième tour ; il repart en gommes dures. Déroulement de la saison et faits marquants du championnat, « mauvaises performances de l'écurie américaine », « L’idée est de donner un numéro à chaque composé. Celui-ci fait donc un sacré pari car il pouvait prétendre à un baquet chez Red Bull après le départ de Ricciardo chez Renault. En fin de course, Red Bull arrête Pierre Gasly une troisième fois pour chausser sa RB15 de pneumatiques tendres afin qu'il réalise le premier meilleur tour en course de sa carrière, à une boucle de l'arrivée, ce qui lui offre un neuvième point complétant les huit de sa sixième place. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction . Alors que Charles Leclerc (223 points) consolide sa troisième place, Max Verstappen, quatrième, est à égalité de points (212 points) avec le cinquième, Sebastian Vettel. Max Verstappen, troisième à 67 millièmes de seconde, partage la deuxième ligne avec Charles Leclerc. Il obtient son dixième podium de l'année mais Verstappen termine troisième du championnat. Zijn laatste wapenfeit blijft daarmee zijn huiveringwekkende crash tijdens de Grand Prix van Abu Dhabi. Na negen-en-een-half seizoen in de Formule 1 te hebben gereden, is het klaar voor Romain Grosjean. Par ailleurs, à partir de cette saison et selon un système en vigueur de 1950 à 1959, un point supplémentaire est attribué à l'auteur du meilleur tour en course ainsi qu'à son écurie, sous réserve qu'il se classe parmi les dix premiers. Mercedes utilise une stratégie décalée pour tenter de le contrer : Bottas effectue un premier relais plus long, rentrant au stand au vingt-septième tour. Carlos Sainz Jr., parti dernier, finit troisième après de nombreux dépassements et obtient également son premier podium, après cent-un Grands Prix, comblant un trou de plus de cinq ans pour son écurie McLaren. Chez les constructeurs, derrière le champion Mercedes Grand Prix (652 points), le podium est définitif, avec la Scuderia Ferrari (479 points) suivie par Red Bull Racing (366 points). Kevin Magnussen et le novice Lando Norris, au volant de sa McLaren MCL34, s'élancent en quatrième ligne. Hamilton, à portée d'utilisation de son aileron arrière mobile se rapproche tant qu'il lance une attaque à la variante Della Roggia au vingt-troisième tour ; le pilote Ferrari le tasse, l'obligeant à partir dans l'herbe et à couper la chicane. Pour la plus grande joie du public mexicain, Sergio Pérez dépasse Daniel Ricciardo sous les vivats et lui ravit la septième place. Leclerc devance Lewis Hamilton de deux dixièmes de seconde, mais le Britannique est pénalisé d'un recul de trois places pour avoir gêné Kimi Räikkönen lors de la première phase. Sept des vingt pilotes engagés en 2019 ont déjà remporté au moins un Grand Prix : Lewis Hamilton (73 victoires), Sebastian Vettel (52 victoires), Kimi Räikkönen (21 victoires), Daniel Ricciardo (7 victoires), Max Verstappen (5 victoires), Valtteri Bottas (3 victoires) et Robert Kubica (1 victoire). Selon ses propres affirmations, la saison 2019 a été la plus difficile de la carrière de Lewis Hamilton. Quand ils regagnent, de concert, les stands au treizième tour, les mécaniciens Red Bull sont un peu plus rapides : Verstappen reprend la piste devant puis Leclerc le dépasse. En Carrière, on est régulièrement invité à des événément spéciaux qui permettent de conduire de vieilles gloires de la F1. La troisième ligne accueille Sergio Pérez, cinquième à plus d'une seconde de Bottas, et Daniil Kvyat. Mercedes Grand Prix démarre le championnat 2019 en établissant un nouveau record de cinq doublés à l'arrivée des cinq premières courses. La troisième ligne est composée de Kevin Magnussen et Daniel Ricciardo qui obtient son meilleur résultat en qualifications avec Renault ; ils précèdent Daniil Kvyat et Pierre Gasly, auteur du cinquième temps mais pénalisé d'un recul de trois places. Le quintuple champion du monde britannique reste un solide leader du championnat avec 197 points ; il devance son coéquipier Bottas (166 points) alors que Verstappen (126 points) passe devant Vettel (123 points) et s'empare de la troisième place ; Leclerc suit avec 105 points. Lewis Hamilton remporte sa cinquième victoire de la saison - la soixante-dix-huitième de sa carrière - et permet à Mercedes Grand Prix de rester invaincue en neuf courses (depuis le Grand Prix du Brésil 2018), sans franchir la ligne d'arrivée le premier. Le match pour la sixième place oppose Alexander Albon (84 points), Carlos Sainz (80 points) et Pierre Gasly (77 points) ; suivent Daniel Ricciardo (46 points), Sergio Pérez (44 points), Lando Norris (41 points) et Nico Hülkenberg (37 points). Formule 1 Publié le 14 décembre 2020 à 18h35 par La rédaction Lancé avec Mercedes à Sakhir, George Russell aurait pu remporter le premier Grand Prix de sa carrière. Alexander Albon, pénalisé pour la même raison que Verstappen, abîme sa monoplace dans le virage no 13 lors de la première phase et doit s'élancer de la voie des stands. GP de Belgique : intouchable à Spa, Charles Leclerc décroche sa première victoire en carrière. Le jeune Thaïlandais vient d'effectuer deux saisons en Formule 2, achevant la dernière en troisième position derrière Russell et Norris. McLaren (111 points) reste solidement accroché à la quatrième place devant Renault (73 points) ; suivent Toro Rosso et Racing Point (64 points), Alfa Romeo (35 points), Haas (28 points) et Williams (1 point). Alexander Albon n'est pas menacé pour la sixième place, Lando Norris passe la ligne d'arrivée en septième position et Pierre Gasly réalise plusieurs manœuvres audacieuses pour prendre les quatre points de la huitième place. James Wolves, chargé de la stratégie de course de Mercedes, propose de chausser Hamilton de pneus médiums alors que son rival roule en gommes dures pour une course à un seul arrêt. Max Vertsappen est troisième avec 27 points, devant Charles Leclerc (26 points, avec celui de son meilleur tour à Bahreïn). ... is verkozen tot de beste coureur van 2019. Année Formule 1 2019, Luc Domenjoz, Chronosports Eds. Mais au 48e tour, à la chicane des virages no 3 et no 4, il rate son freinage, part dans l'herbe et revient en piste sous le nez de son rival en le tassant contre le mur, le forçant à sortir des limites de la piste ; Vettel (qui sera élu pilote du jour) est alors pénalisé de cinq secondes par les commissaires de course et conteste vivement cet avis, estimant qu'il n'avait nulle part où aller. Les deux pilotes Mercedes continuent à caracoler en tête du championnat, Hamilton (162 points) devant Bottas (133 points) ; Vettel (100 points) suit à 62 points du leader. Pierre Gasly et Nico Hülkenberg ferment la marche dans les points. La hauteur des « barge boards » sur les flancs des F1 est réduite de 15 cm, mais ils sont allongés de 10 cm. Calé en bout de peloton, Valtteri Bottas obtient la huitième pole position de sa carrière avec 23 millièmes de seconde d'avance sur son coéquipier Lewis Hamilton tandis que Vettel est repoussé en deuxième ligne, à trois dixièmes de seconde, accompagné par Max Verstappen. Brendon Hartley bleek geen succes en Pierre Gasly is gepromoveerd naar Red Bull Racing. Profitant d'une bonne adhérence et d'une vitesse supérieure dans la grande ligne droite du troisième secteur du circuit, Sebastian Vettel réalise la 56e pole position de sa carrière, sa première depuis le Grand Prix d'Allemagne 2018 et dix-sept courses d'attente. Le directeur de course Charlie Whiting, personnage central des Grands Prix de Formule 1 depuis plus de vingt ans, meurt à Melbourne le 14 mars à la veille des premiers essais de la course inaugurale de la saison. Charles Leclerc (deux victoires et dix podiums) achève sa première saison avec Ferrari au quatrième rang avec 264 points. Maxou Le Pilote, vous présente une nouvelle vidéo sur F1 2019. Sorti en tête de la première chicane, il tient à distance Lewis Hamilton et Valtteri Bottas grâce à la puissance de son moteur tandis que son coéquipier Sebastian Vettel, quatrième, part en tête-à-queue au sixième tour dans la chicane Ascari, et percute Lance Stroll en revenant en piste, ce qui lui vaut dix secondes de pénalité et une course anonyme achevée à un tour des premiers. Qu'elles bénéficient de circonstances favorables comme deux semaines plus tôt, à Bahreïn, ou qu'elles affichent un rythme supérieur à la concurrence, les Mercedes obtiennent un doublé au terme des cinquante-six tours du circuit de Shanghai, leur troisième en trois courses consécutives ; il s'agit de la soixante-quinzième victoire de Lewis Hamilton et de la quatre-vingt-dixième de l'écurie allemande. Lance Stroll, quatrième, obtient son meilleur résultat depuis sa troisième place au Grand Prix d'Azerbaïdjan 2017, Carlos Sainz passe la ligne d'arrivée cinquième, dans les échappements de Stroll, suivi par Alexander Albon qui amène la deuxième Toro Rosso dans les points. Le Monégasque s'est imposé comme candidat crédible grâce à ses excellents résultats chez Sauber, sans parler de ses courses mythiques en Formule 2, couronnée d'un titre. Leclerc, aussi sur deux arrêts, rentre au stand au vingtième tour. Sergio Pérez prend le point restant. Fantastic drive! Charles Leclerc réalise la deuxième pole position de sa carrière, en se montrant dominateur lors de ses deux tentatives en Q3 que son coéquipier Sebastian Vettel ne dispute pas en raison d'un problème de pression d'air sur sa SF90. Alonso a décidé de mettre en pause sa carrière en Formule 1. Alors, histoire de vous mettre l’eau à la bouche, nous vous donnons nos premières impressions à chaud ainsi qu’une vidéo des 18 premières minutes de Gameplay… F1 2019 : une carrière qui débute bien ! Pierre Gasly, longtemps en sixième position, en embuscade après l'abandon des Ferrari, se faufile alors devant Hamilton puis lui résiste grâce à son boost moteur dans la dernière ligne droite, franchissant la ligne d'arrivée avec seulement 62 millièmes de seconde d'avance. Chez les constructeurs, Mercedes (438 points) devance Ferrari (288 points) et Red Bull Racing (244 points). Au terme des cinquante-six tours du circuit des Amériques, Lewis Hamilton remporte son sixième titre de champion du monde et Mercedes Grand Prix obtient son sixième « double-titre » consécutif (championnat des pilotes et championnat des constructeurs) et son neuvième doublé de la saison grâce à la victoire de Valtteri Bottas devant Hamilton, qui dépasse Juan Manuel Fangio au palmarès, à un sacre du record détenu, depuis 2004, par Michael Schumacher. À l'arrivée, Hamilton n'a de cesse de dire que Leclerc méritait la victoire et souligne la chance dont il a bénéficié. Dans la vingt-septième boucle, Ferrari lui demande de laisser passer son coéquipier dont les pneus sont plus frais : Leclerc s'échappe alors, sous la protection de Vettel qui bloque les Flèches d'Argent jusqu'au trente-deuxième tour, l'état de ses gommes ne lui permettant plus de résister ni à Hamilton ni à Bottas qui le dépasse au tour suivant. Le podium définitif des constructeurs est composé du champion Mercedes Grand Prix (701 points), de la Scuderia Ferrari (479 points) et de Red Bull Racing (391 points). Jamais inquiété durant l'épreuve, il ne cesse de creuser l'écart sur ses poursuivants et conserve même la tête après son unique arrêt du vingt-sixième tour. Mais le but de la F1 qui était de favoriser le spectacle avec ça... je crains que non. Il ressort évidemment en tête, la voiture de sécurité s'écarte au vingt-troisième tour, puis il s'échappe et s'impose, se payant même le luxe de refuser à son stand un arrêt supplémentaire pour passer les gommes tendres et, avec des pneus durs qui ont déjà couvert trente-deux tours, de réaliser le meilleur tour en course dans l'ultime boucle pour porter son score à 26 points. Les victoires et tous les autres podiums se répartissent entre Hamilton (onze victoires, dix-sept podiums), Valtteri Bottas (quatre victoires, quinze podiums), Max Verstappen (trois victoires, neuf podiums), Charles Leclerc (deux victoires, dix podiums), par ailleurs pilote ayant réalisé le plus grand nombre de pole positions cette année (sept), et Sebastian Vettel (une victoire, neuf podiums). Nos simulations démontrent que rien ne change. Il creuse un écart supérieur à dix-huit secondes sur son coéquipier Valtteri Bottas, pour un sixième doublé des Flèches d'Argent en 2019 et le cinquantième de leur histoire. En effet, hormis pour sept tours durant le ballet des arrêts au stand, Sebastian Vettel mène toute la course sous la pression du quintuple champion du monde britannique. Kwalificatie. Charles Leclerc qui n'a pas pu améliorer son temps, les feux rouges s'allumant avant qu'il ne se relance, part en deuxième ligne, devant son coéquipier Sebastian Vettel. Mick Schumacher préfère la F2 à la F1 pour 2019. Il domine la troisième phase des qualifications en battant le record du circuit de Yas Marina à sa deuxième tentative. Ah si, ces ailerons avant seront plus larges et donc plus faciles à casser », « la version sport auto du carton jaune en football », « À ceux que cela concerne, allez vous faire foutre ! Plus proches des Ferrari que lors des essais libres, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas suivent en deuxième ligne. S'il passe sous le drapeau à damier devant Hamilton, ce dernier remporte l'épreuve avec 3 secondes et 658 centièmes d'avance. Lire aussi : L'enquête sur l'accident de Grosjean prendra 'six à huit semaines' - Motorsport.com, vidéos de Formule 1 Cela assure un baquet plus compétitif que Williams pour son fils Lance. Dans cette dernière, découvrez l’épisode #06 de sa carrière qui débute dans l’antichambre de la Formule 1, au volant d’une monoplace en Formule 2 ! En deuxième ligne, Charles Leclerc est accompagné par Daniel Ricciardo qui obtient son meilleur résultat en qualifications avec Renault, sur le circuit où il a remporté sa première victoire, en 2014. S'il est en tête lorsqu'il regagne la voie des stands, il a perdu tellement de temps à la fin de son relais qu'il ressort derrière Max Verstappen et les deux Ferrari. De même, McLaren (111 points) est solidement accroché à la quatrième place, devant Renault (68 points) ; suivent Toro Rosso (62 points), Racing Point (58 points), Alfa Romeo (35 points), Haas (28 points) et Williams (1 point). En chaussant le composé C5, Sebastian Vettel obtient, le 1er mars, le meilleur temps des huit journées d'essais, en 1 min 16 s 221, devant Lewis Hamilton (1 min 16 s 224) et Charles Leclerc (1 min 16 s 231)[38],[39]. À ce stade de la saison, aucun pilote ne compte autant de pole positions que Charles Leclerc qui obtient son cinquième départ en tête de l'année, le troisième consécutif. Les dépassements seront juste aussi difficiles. Le Néerlandais offre au monteur Honda sa première victoire depuis Jenson Button au Grand Prix de Hongrie 2006, à l'ère des moteurs V8 atmosphériques. Un point est également attribué au constructeur ayant engagé ce pilote[42]. Hamilton s'arrête le premier au dix-neuvième tour et repart en pneus mediums. Grâce à son deuxième podium consécutif, Vettel (52 points) prend la troisième place à Verstappen (51 points). Déjà auteur du meilleur chrono vendredi matin lors de la première séance et samedi matin de la troisième, Max Verstappen (Red Bull) a signé la pole position à l’issue des qualifications du Grand Prix d’Abou Dhabi, 17e et dernière épreuve du championnat du monde de Formule 1, samedi après-midi sur le circuit de Yas Marina (5,554 km). Plusieurs d'entre eux sont piégés par les conditions, particulièrement dans les derniers virages du Stadium : Charles Leclerc termine dans le mur au vingt-neuvième tour alors qu'il roule en deuxième position, Lewis Hamilton, en tête de la course, sort au même endroit un tour plus tard, détruisant son aileron avant, plongeant dans les stands en coupant la ligne, passant cinquante secondes au stand avant d'être pénalisé de cinq secondes. Leclerc est cinquième avec 47 points ; Pérez, Gasly et Räikkönen suivent avec 13 points. Son coéquipier Valtteri Bottas est vice-champion du monde et Max Verstappen finit troisième devant les deux pilotes Ferrari, Charles Leclerc suivi de Sebastian Vettel. Daniel Ricciardo se fraye un chemin jusqu'au sixième rang en résistant en fin de course aux assauts de Lando Norris qui termine dans ses échappements. Pierre Gasly est sixième, à égalité de points avec le septième, Carlos Sainz (95 points). Il s'agit d'Alexander Albon. Max Verstappen, sur une stratégie à deux arrêts, emprunte la voie des stands au treizième tour, ce qui contraint Bottas à faire de même dans la boucle suivante ; Hamilton prend dès lors, la tête. Daniel Ricciardo vervolgt zijn Formule 1-carrière bij het Britse traditieteam McLaren. Kimi Räikkönen inscrit le dernier point en jeu ; les dix premiers terminent dans le même tour que le vainqueur. Alors tout ça ne fait que nous coûter de l’argent. Plus loin, Gasly (63 points) tient la sixième place devant Sainz (58 points), Räikkönen (31 points), Kvyat (27 points), Norris (24 points) Ricciardo (22 points), Stroll et Magnussen (18 points). Ferrari a donc poussé pour placer un de ses jeunes pilotes Antonio Giovinazzi, qui sera titulaire. Charles Leclerc, qui concède presque une demi-seconde à Verstappen, complète la deuxième ligne. La séance de qualification, perturbée par deux interruptions sur drapeau rouge et rallongée de cinquante-deux minutes, s'achève dans le jour déclinant en raison des accidents dans le virage no 9 où Robert Kubica en Q1 puis Charles Leclerc en Q2 ont encastré leur monoplace dans les bordures de sécurité. Le pilote finlandais Valterri Bottas est parvenu à devancer au … Pierre Gasly termine au sixième rang, devant Kevin Magnussen, qui prend le meilleur sur Carlos Sainz Jr. et Daniil Kvyat, alors que Romain Grosjean marque son premier point de la saison, en sauvant sa dixième place face à Alexander Albon. Bottas chausse des pneus medium à la fin de sa trente-cinquième boucle, reprend la piste avec treize secondes de retard sur son coéquipier ; il fond sur lui et le dépasse à quatre boucles de l'arrivée, après une première attaque au tour précédent où Hamilton s'est farouchement défendu. Sebastian Vettel, son coéquipier chez Ferrari, s'élance en troisième ligne, devant Pierre Gasly. Dès le quinzième tour, Vettel est arrêté par son stand ; cette stratégie lui permet de prendre les commandes de la course à partir du vingt-troisième tour, après les arrêts d'Hamilton, Leclerc et Bottas. En troisième ligne, Max Verstappen devance Pierre Gasly qui atteint pour la première fois la Q3 avec Red Bull.

Sujet Anglais Bts Muc 2016, Exercice Cp Pdf, Biathlon Hochfilzen 2019, Tours Centre Code Postal, Ligne Montpellier Sète,